Victime bourreau

En ces temps intenses de transformations qui nous demandent de plonger à l’intérieur de nous-même, plus que jamais, pour ne pas succomber aux énergies de peur, de panique, d’angoisse, d’anxiété ou de conflit, voici quelques pistes à explorer pour identifier les situations ou les comportements qui crée de la division à l’intérieur de soi ou dans notre environnement.

Les comportements de déception et les tactiques de division ne servent pas notre plus haute expression en tant que conscience. Nous pouvons choisir de se laisser impulser et traverser par ces énergies ou d’en être simplement le témoin. Car cette réalité énergétique, déjà présente sur Terre (programme de contrôle mental), sera de plus en plus projetée et injectée dans notre quotidien, via nos relations/interactions, afin de nous décentrer, donc de nous éloigner de nous-même ; ce qui crée chaos et souffrance.

Ce programme, présent dans la psyché humaine est le triangle dramatique Victime-Bourreau-Sauveur. Pour participer à ce jeu psychologique destructeur il faut des joueurs et une interaction.

La tactique de division principale à retenir c’est celle de détourner notre attention vers autre chose (diversion). Et il y aura toujours des individus qui tenteront de nous détourner de notre centre, parce qu’eux-mêmes ne l’ont pas recherché en eux-même ou trouvé. Il y a aura toujours des interférences ou parasitages extérieurs qui nous pousseront à axer nos priorités à l’opposé de celles de notre âme, donc de notre identité véritable. Encore une fois, nous sommes bien plus que notre personnalité/corps de souffrance. Il appartient à chacun de nous, de choisir d’orienter notre attention vers ce qui est le plus essentiel dans nos vies.

Comment identifier (rapidement) les tactiques et énergies de division ?

1ère Clé :

La première clé pour identifier les énergies de division, en nous-même et dans notre entourage est le DISCERNEMENT. Et ce discernement, consiste en priorité à s’observer soi-même, pour pouvoir par la suite différencier ce qui nous appartient et ce qui appartient à l’autre, lorsqu’une distorsion ou confusion apparaît. Comprendre le mécanisme à l’œuvre dans la triangulation VBS, via la prise de conscience que l’on peut passer d’un rôle à l’autre dans une même journée ou une seule conversation, permet de sortir du jeu (s’extraire de cette programme).

Si nous ne répondons pas à cette recommandation des plans supérieurs de conscience, qui est d’observer sincèrement notre implication dans le fait de nourrir le drame, non seulement nous pouvons nous faire du mal à nous-même, mais aussi heurter autrui. Et cela revient à dire que l’on s’oriente vers le service de Soi, et donc que nous ne sommes pas dans le respect des lois universelles (clic).

A l’inverse, s’orienter vers le service à autrui, c’est être conscient du jeu (aussi du Moi-JE), de ne pas se laisser emporter par notre propre drame ou le drame de l’autre, et de demeurer NEUTRE en toute circonstance, dans l’OBSERVATION compatissante de la souffrance de nous-même et/ou de l’autre, même si nous avons des réactivités intérieures (déclencheurs) qui souhaitent exploser, via la contre-attaque.
Car dans le cas où notre interlocuteur, par exemple, est sous l’emprise de ce jeu (de son Moi-Je), rien de ce que nous pourrions lui dire ne pourrait le résonner.
 

2ème Clé :

Donc devant toute manifestation du triangle, une autre clé, la deuxième, consiste à choisir de pratiquer l’ETHIQUE DE CONSERVATION ENERGETIQUE.
La conservation de son énergie est un droit fondamental pour l’être humain, c’est un choix qui appartient à chacun d’utiliser ce droit, avec sagesse. Le triangle VBS est clairement une machinerie de siphonnage/de récolte d’énergie ; le sauveur, le persécuteur, la victime, ne se nourrissent pas de leur propre énergie, ils ont besoin d’aller la voler ailleurs. Et derrière ce programme diabolique, se cache évidemment l’Ego-Prédateur qui se sent toujours menacé de disparaître, et qui s’obstine à vouloir garder le contrôle car il est friand de POUVOIR, pourtant illusoire, qu’il peut exercer sur autrui. L’individu qui cherche à tout contrôler est un individu qui a des fondations fragiles et un manque de connexion en lui-même , que ce soit à cause de traumatismes, de blessures, de besoins non satisfaits, de manques, de peurs, de croyances limitantes, etc….

Alors avant de se croire « attaqué » par des forces extérieures ou des entités, il est plus utile de se pencher sur sa propre prédation intérieure qui s’active. Bien souvent alors, ces « attaques » ne sont que le reflet de notre conflit intérieur ! (notre bulle de perception). Car effectivement, un individu peut être « possédé » par sa propre ombre (qui ne demande qu’à être éclairée) et exerce sa sphère d'influence sur autrui. Et le but dans la construction de ses fondations c’est d’éclairer cette ombre, pour qu’elle soit pacifiée, et qu’elle puisse collaborer avec la part de lumière. L’ombre a tout autant le droit d’exister que la lumière, puisque nous sommes de toute manière dans une densité où existent les deux polarités ; atteindre l’unité c’est réunir ces deux polarités et les amener à l'état neutre. Ainsi l’ombre – qui est notre part d’humanité - éclairée, reconnue, pacifiée, n’aura plus besoin de revendiquer son existence par des attitudes immatures, défensives, aux intentions cachées derrière des mots ou en demeurant muet. L’intention est, et reste, une énergie dont la signature positive ou négative, peut être perçue/captée lorsqu’on a suffisamment appris à développer notre discernement vibratoire, via un travail intérieur en profondeur.

Il faut distinguer que le développement personnel et le travail intérieur, sont deux choses bien distinctes, de notre point de vue ; on peut considérer que l’on est engagé dans une méthode de développement personnel et s’en délecter auprès des autres, tout en se leurrant et en restant dans le déni de Soi. Cela reste en surface, en cela c’est une imposture, et ce n’est pas une activité de loisirs ! Et on continu de se convaincre qu’on est sur la bonne voie, en se contentant de pratiquer les exercices de bien-être quand on a le temps ; En somme on se ment à soi-même et on choisit de rester dans l’illusion d’être une personne orientée vers la lumière. Mais est-ce de la fausse lumière ou vivante ? Quand nous sommes défiés ou provoqués par la moindre difficulté, et que tout s’effondre, cela signifie que la méthode n’est finalement pas si efficiente.

Alors que le travail intérieur sous-entend une véritable introspection/transformation/transmutation intérieure qui impliquent d’être honnête envers soi-même, d’aller au fond des choses en osant se regarder en face, et de s’y engager avec discipline, ce qui doit pratiquement devenir un mode de vie. Les défis alors, sont relevés parce que l’on se connait bien et parce qu’on ne se laisse plus corrompre par nos travers. Le véritable candidat qui choisit le chemin de l'ascension personnelle et intégrée, via l’expansion de conscience de soi, SAIT tout cela.

C’est donc dans le cas où l’Ego ou la sécurité intérieure (non effective) de l’individu « semble » menacés, que les comportements de déception apparaissent. Notamment, lors d’un échange que tu pourrais avoir avec une personne qui opère à partir uniquement de sa personnalité égotique et souffrante (son Moi-JE) :

"- Justement, faible discernement et même discernement inversé. C’est-à-dire que la personne pensera qu’elle ou il voit quelque chose qu’elle ou il identifie comme étant la vérité, alors que c’est le total opposé qui est en train de se produire. Elle ne sera pas capable de le voir, parce qu’elle opère au travers de la structure de l’Ego-négatif (car on peut aussi avoir un Ego positif).
- L’individu dit des mots, mais l’énergie derrière est différente de ce qu’il dit (incohérence énergétique). Par exemple : "Mon intention n’est pas de (…), mais (…)" - et la personne divise pourtant.
- Lorsqu’on expose à l’individu des faits, des constats, pour lui indiquer ce qu’il ne voit pas, il tentera de se justifier et de se positionner dans ce qu’il sait faire de mieux. En même temps qu’il devient aveugle à d’autres éléments qu’il n’est pas capable de voir, son déni se renforce (le cerveau fait une sorte d’arrêt sur image, le système fonctionne en mode automatique).
- L’individu qui se retranche dans ce qu’il sait faire, qu’il s’en serve pour s’auto-justifier ou renverser la situation ou encore contre-attaquer, parce que blessé, n’est simplement pas dans le fait d’Être ; d’ailleurs il ne sait pas à ce moment-là QUI IL EST VÉRITABLEMENT. Et d’ailleurs ce qui s’exprime à travers lui à ce moment-là n’est pas Lui (comme s'il était sous hypnose de la prédation);  nous sommes stupéfaits à ce moment-là, on se demande ce qu’il se passe, n’est-ce pas ? « On aurait dit que c’était une autre personne ! » « ou bien, le masque tombe ! ».
- L’individu agit au travers de l’impulsion et non par le véritable calme et centrage, la neutralité émotionnelle, et la Sagesse.
- La Sagesse n’est pas présente - l’impulsion de l’ego est ce qui dirige la / les décision(s) de la personne".

Une situation lambda ne va pas être vécue de la même manière d’un individu à l’autre. Les comportements de déception trouvent leurs origines bien plus loin, dans le passé de la personne et selon sa structure psychique. Ce ne sont que des mécanismes de défenses qui s’activent pour répondre à telle ou telle situation. C’est le corps de souffrance qui s’exprime, le petit moi divisé de la personne, une version de lui-même contractée, car il est bien plus que cela!, et il faut en tenir compte lorsqu’on a à faire à une personne fragile ou vulnérable (même si en apparence elle paraît stable, forte ou charismatique).

Pour exemples :

*Une personne qui est déconnectée de la vie, a dû certainement vivre des traumas et des abus répétés, qui font qu’elle développe des perversions (et des mécanismes de défense comme le Narcissisme) pour y faire face. Il est même possible qu’elle développe des comportements dissociatifs.  

*Si son système de croyances est menacé, par une proposition de remise en question, une personne peut faire preuve de rigidité mentale. Il peut lui être impossible (voire parfois dangereux pour certains), de remettre en cause les modèles de référence éducatifs, religieux, scolaires, communautaire, etc…. qui lui ont permis de se construire jusque-là.

*Une personne qui est esclave de ses instincts et de ses désirs, qui contrôlent ses actions et ses comportements, ne sait pas que c’est la conséquence d’une fragmentation émotionnelle (donc de l’âme). Elle a peu de contrôle sur son état émotionnel qui la mène à des réactions instantanées d'hystérie, de drames, d'accusations et de trahisons dans ses relations. Cette personne-là est très malheureuse si elle n’obtient pas de gratification immédiate. Les montagnes russes émotionnelles de l'anxiété interne peuvent l’amener à vouloir calmer son système nerveux, via toute sorte d’addictions ou de contrôle, pour échapper à la réalité douloureuse.

*Une personne qui est sélective dans ses engagements faisant le moins possible sans attention ou responsabilité, et qui agit à l'inverse seulement pour des motivations personnelles, est dans ce que l’on appelle la Négligence. Elle a peu de responsabilité sur la manière dont les autres pourraient se sentir ou de la manière dont elle a un impact sur les autres car elle est négligente (versus diligente) envers les sentiments de quiconque. Elle émet des ordures énergétiques de cette façon. En ne connaissant pas nos limites, nous vomissons des débris émotionnels sur les autres à volonté.

*Sans se soucier des émotions des autres et en étant conduit par ses instincts, une personne est capable de mentir facilement afin de manipuler, tromper et de contrôler les autres pour obtenir ce qu'elle veut. En utilisant les mensonges par omission ou tenir des propos ambigus dans le but de projeter une fausse réalité pour obtenir ce qu'elle veut ; cela s’appelle de la tromperie.

*Les stratégies d’une personne qui demeure dans un système de comparaison ou de compétition, est de conquérir et de diviser, elle peut manœuvrer sans en avoir l’air ou sous des apparences d’empathie, d’altruisme, de service, etc…Et dans la possible hypothèse de soigner le complexe d’infériorité qu’elle dissimule (inconsciemment ou pas).

Ceci étant dit, en tant que personne mature, nous devons imposer des limites saines vis-à-vis de ces personnes, car la plupart du temps elles n’ont pas conscience de leur mécanisme intérieur, ni conscience qu’elles peuvent disséminer leur négativité.

Ces comportements de déceptions sont à l’opposé des comportements alignés aux hautes valeurs morales ; Empathie, Compassion, Ouverture d’Esprit, Stabilité émotionnelle, Responsabilité, Honnêteté, Estimation juste de la réalité.

La division est très présente dans le champ extérieur, ainsi cela nourrit le champ de forces contraires à notre évolution. Il y a particulièrement un ciblage sur toutes les communautés ascendantes, basées sur la conscience d’Unité. Par conséquent, nous devons être attentifs et prêts à affronter cette réalité, que ce soit dans le domaine professionnel, privé, sociétal et spécifiquement au sein de groupes qui œuvrent pour la réclamation de la liberté de tous les êtres humains. Car, notre confiance intérieure sera mise à mal, par des tactiques de démoralisation, impulsées à travers des individus ou courants de croyances, qui seront utilisés pour nous atteindre ; nous diviser, créer la confusion et le chaos.
L’infestation de l’Ego, au travers de ce programme VBS se manifeste par l’injection d’un poison qui nous tue à petit feu.

Lorsque notre ego personnalité n’est pas démantelé, nous ne sommes pas capables de voir la globalité de la situation. Il y a de fortes chances aussi que ce que nous voyons, à travers le filtre de nos blessures, nos peurs ou nos besoins non satisfaits, soit distorsionné. Et nous devons prêter attention à cela, et à ces signes en nous-mêmes, dans le but de ne pas laisser la porte ouverte à l’infiltration de ces énergies de division, impulsées dans le champ.

Lorsque nous ressentons que nous sommes déclenchés puis impulsés à faire quelque chose qui pourrait créer de la division, nous devrions nous recentrer, retrouver notre alignement originel corps-âme-esprit, pour être sûrs d’adopter des comportements conformes aux courants de forces évolutives. Nous devrions nous calquer sur les vertus et qualités universelles pour répondre ou faire face à certaines situations où nous serions tentés de réagir. Nous devrions être assez sages, et suffisamment humbles, pour reconnaître que parfois, l’orgueil, la fierté, le sentiment de toute-puissance, l’arrogance, devraient être mis au placard.

3ème Clé :

Alors la troisième clé, est le CENTRAGE dans notre cœur et la NEUTRALITE EMOTIONNELLE. Écouter notre cœur plutôt que d’écouter notre tête et nos impulsions. Le cœur donne de l’information, de manière subtile et silencieuse ; écoutons la sagesse de notre cœur.

C’est seulement ainsi que nous accédons à la maitrise de Soi et que nous rejoignons la vérité universelle et la volonté divine.

Chaque individu est son propre GARDIEN. En étant le gardien de soi-même, nous n’avons plus besoin de sauver l’autre, ni de convaincre l’autre ou d’exercer un contrôle ou encore le blâmer, ni d’attirer l’attention parce que nous ne prenons pas en charge nos propres besoins ; Cela veut dire être RESPONSABLE et MATURE. L’extra-vigilance est demandée, afin de toujours privilégier l’option de se retirer, dans le but de revenir à la lucidité, plutôt que d’exploser.

Nous vivons des moments intenses, où la pression est présente, et où tout sera fait pour interrompre, perturber, notre alignement et la transmission de certains codes de lumière vivante.

Dès que nous demeurons et opérons uniquement en s’identifiant à notre personnalité blessée (3D), nous impulsons des choses au niveau microcosmique au détriment du macrocosmique. Tout ce que nous décidons, ce que nous pensons, ce que nous émettons à partir de la structure de l’Ego-négatif, a systématiquement un impact négatif/involutif sur le reste de l’humanité.

Pour conclure

Voici les trois points essentiels pour s’extraire du programme victime-Bourreau-Sauveur et du jeu psychologique qui en découle.

1- En prendre conscience, par l’observation de soi, de son environnement, au sein d’une relation ou d’une communauté
2- Choisir de s’en sortir/de s’en émanciper ; collaboration ombre/lumière = Neutralité
3- De refuser toute proposition de rentrer dans ce type de relation ; non-consentement

Il est essentiel de se recentrer sur nos propres besoins et de s’exprimer de manière neutre et alignée à vos valeurs. Les trois clés que sont le discernement par l’observation compatissante, la pratique de l’éthique de conservation énergétique et la neutralité émotionnelle via le centrage au cœur, ouvrent les portes d’une communication universelle qui respecte les lois naturelles qui régissent notre monde. Il ne s’agit pas d’un combat, il s’agit d’un choix.

Au Service et Dans l'Unité

Source :  Ascension Glossary et Energetic Synthesis

***

Ressources Pdf à télécharger :

- Christaluniverse-mindmapp-triangle-dramatique

D'autres Ressources : Espace Étude

 Programme victime bourreau sauveur